Piscine-6

Piscines hors sol

Autoportante, gonflable, tubulaire ou rigide, la piscine hors-sol a la cote. Elle évite d'avoir à réaliser de gros travaux et est démontable. Elle offre tous les avantages d'une piscine enterrée ou semi-enterrée, l'esthétique en moins. Mais elle est accessible à tous les budgets et tous les besoins.

Quelle piscine hors-sol choisir ?

 Le choix dépendra de nombreux critères, que nous énumérons ici.

La piscine hors-sol gonflable

C'est la plus abordable et la plus facile à remiser l'hiver. En effet, il suffit de disposer d'un gonfleur pour la remplir d'air. Selon sa taille, elle peut être utilisée en seulement quelques minutes après avoir été remplie. Il en existe des rondes, des ovales, des rectangulaires et dans toutes les dimensions même si pour un grand bassin, mieux vaut opter pour une piscine tubulaire. Elle est assez fragile mais peut être rapidement dégonflée et rangée dans le garage à l'arrivée des premiers frimas.

La piscine hors-sol autoportante 

Elle est similaire à la piscine précédente sauf que dans ce cas, seul le boudin supérieur en périphérie du bassin est gonflé. C'est l'eau, en remplissant ce dernier, qui va rendre la piscine autoportante. On l'appelle aussi autopsiée ou autostable. Elle est vendue avec son tapis de sol, qui doit être posé sur une surface stable, son échelle, ses accessoires d'entretien et son système de filtration. Il en existe aussi de toute les tailles, mais de forme ronde. Elle peut être prête à l'usage rapidement en fonction du volume à remplir.

La piscine hors-sol tubulaire

Vendue en kit, elle est composée d'une armature métallique qui maintient un bassin en PVC qui fait aussi office de liner. Les tubes en acier qui l'entourent la rendent bien plus solide qu'une piscine gonflable et permet d'atteindre des basins jusqu'à 10 m de long. Elle est aussi démontable mais c'est fastidieux, et elle passe généralement l'hiver dehors, sous bonne protection.

La piscine hors-sol rigide en bois et autres matériaux

Elle est constituée de panneaux modulaires (en acier, en résine, en aluminium, en béton, en bois, en composite) qui s'assemblent pour accueillir directement le liner qui assure l'étanchéité de la structure. Même si elle est démontable, une fois installée, il est difficile de revenir en arrière.  Elle offre une grande variété au niveau des dimensions et des formes de la piscine. Très résistante et durable, c'est le choix numéro un des Français en ce qui concerne les piscines hors-sol.

Quelle piscine hors-sol sans dalle béton ?

Les piscines gonflables, à boudin ou tubulaires (sauf exception), même de grande taille, n'ont pas besoin d'être posées sur une dalle de béton, un tapis de sol sur une surface plane suffit. En revanche une piscine hors-sol rigide pèse son poids et n'ayant pas à être démontée, doit être installée sur une dalle de béton dosé à 350 kg/3.

Quels sont les piscines hors-sol les plus solides ?

Ce sont les piscines hors-sol rigides. Si elles sont correctement montées et installées sur une base solide (voir-ci dessus), elles dureront de nombreuses années.

Quelle piscine hors-sol tubulaire choisir : ronde ou rectangulaire ?

Tout dépend de vos besoins et la superficie de votre terrain. Les plus petites piscines tubulaires font moins de 3 m de diamètre, les plus grandes près de 10 m de long.  De nombreuses formes sont possibles (rondes, carrées, ovales, hexagonales, rectangulaires), et  liner peut être choisi en bleu ou en gris le plus souvent. Son usage n'est pas réservé aux enfants en bas pour lesquels l'eau ne doit pas dépasser 20 cm. Dans ce cas, autant se tourner vers une piscine gonflable. Une hauteur de 80 à 100 cm permettant aux enfants plus âges de se mettre debout sans boire la tasse. Pour les adultes et adolescents, elle peut dépasser 130 cm de haut, choix idéal pour pourvoir nager si la piscine est rectangulaire. Enfin, préférez un modèle vendu avec filtre à sable plutôt qu'à cartouche, plus difficile à entretenir.

L'installation d'une piscine hors-sol tubulaire

Il existe plusieurs solutions pour l'installation d'une piscine tubulaire, qui peuvent être contraintes par la nature du terrain. Elle ne peut pas être enterrée ni même semi-enterrée. Il faut l'installer avec précaution pour sa pérennité car sa durée de vie est limitée de 4 à 10 ans en moyenne.

Comment installer une piscine hors-sol tubulaire sans dalle béton ?

L'emplacement idéal pour une piscine hors-sol tubulaire, quelle que soit sa dimension, est sur le gazon ou sur la terre, sur une surface dénuée de racines et cailloux.

Peut-on mettre du sable sous une piscine tubulaire ?

Oui, mais évitez de répandre une couche de sable trop épaisse, qui peut être instable, et qui pourrait voir le bassin s'y enfoncer sous le poids de l'eau et mettre en danger sa structure en acier. 

Quel tapis de sol pour piscine tubulaire ?

Les principaux matériaux qui composent les tapis de sol sont le tissu, la feutrine et le polyéthylène. Les deux derniers sont les plus résistants. Dans tous les cas, même s'il sera plus cher,  il faut choisir un tapis le plus épais possible.

Qu'est-ce qu'on peut mettre sous une piscine hors-sol ?

Il est possible de poser un tapis de sol. Celui-ci aura pour but d'éviter de préparer le terrain. Son épaisseur protégera le fond de la piscine des aspérités qui pourraient l'endommager. La seconde options est le film géotextile, qui empêchera la repousse des végétaux comme les mauvaises herbes ou les racines d'arbres après un léger nivellement. Il est imputrescible et garantit une protection de longue durée. 

Comment préparer le sol pour une piscine tubulaire ?

  • Commencez par tracer le contour de la piscine au sol.
  • Décaissez la terre sur environ 10 cm.
  • Déterrez toutes les racines et cailloux qui risqueraient de déchirer le liner.
  • Vérifiez que le sol soit plat au niveau laser. Si ce n'est pas le cas, continuez de décaisser jusqu'à obtenir le résultat escompté.
  • Déposez un lit de sable de 5 cm d'épaisseur, arrosez-le et compactez-le au rouleau ou à la plaque vibrante si la surface est importante. 
  • Placez le film géotextile et montez dessus la structure tubulaire, puis son liner et commencez à remplir le bassin.

Faut-il une dalle sous une piscine hors-sol tubulaire ?

Une dalle de béton peut s'imposer dans ces deux cas : 

  • si l'emplacement du terrain est en pente, une dalle sera nécessaire pour une remise à niveau ;
  • si votre terrain est rocailleux, une dalle sera là aussi nécessaire pour éviter que le fond de votre bassin se déchire.

Que mettre sous une piscine hors-sol tubulaire posée sur dalle béton ?

Vous pouvez y mettre un tapis de sol comme évoqué plus haut. Dans le cas où vous auriez besoin de couler une dalle de béton, décaissez le terrain et nivelez le avec la dalle. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez couler une dalle même si le terrain est plat, pour vous assurer de la solidité de l'ensemble : elle doit être faite dans les règles avec du béton dosé à 350 kg/m3, sur un hérisson et une armature métallique pour une épaisseur de 15 cm. Votre dalle sèche, attendez 15 jours à 3 semaines avant d'installer la piscine. Faites appel à des professionnels pour être certain d'avoir une dalle de niveau.

poser sa piscine tubulaire ?

Il faut l'installer au jardin, sur la pelouse ou sur la terre comme nous l'avons vu, à l'endroit le plus ensoleillé et le plus loin possibles de arbres pour éviter d'avoir à nettoyer trop fréquemment les déchets végétaux.

Quoi mettre autour d'une piscine hors-sol tubulaire ?

Il n'est pas possible d'habiller une piscine hors-sol, à causse de son armature. Toutefois, certains liners ont une finition extérieure imitation bois par exemple.

Quel est le prix d'une piscine hors-sol en bois ronde, carrée ou rectangulaire ?

Une piscine hors-sol en bois coûtera entre 1 000 et 15 000 euros pour un modèle 8 x 4 m, ou de  1 000 à 5 000 euros pour un modèle 5 x 3 m. Elle est constituée de panneaux modulaires qui s'assemblent pour accueillir directement le liner qui assure l'étanchéité de la structure. Même si elle est démontable, une fois installée, il est difficile de revenir en arrière. En effet, une telle piscine pèse son poids et il plus que recommandé de couler une dalle de béton dosé à 350 kg/m3 pour son assise. 

Est-il possible d'avoir une piscine hors-sol semi-enterrée en bois ?

Oui il est possible de commander une piscine semi-enterrée en bois. Elle sera là aussi livrée en kit mais demande de gros travaux à confier à des professionnels : terrassement, montage, raccordements... On en trouve à partir d'environ 4 000 euros en 8 x 4 m.

De quoi est composé un kit de piscine hors-sol en bois ?

Un kit comprend normalement l'habillage en bois et toutes les fixations, le liner, des margelles, un filtre à sable, l'échelle, un skimmer, une buse de refoulement, un tapis de sol ou feutre de fond et de paroi si on veut l'enterrer;

Comment habiller une piscine hors sol en bois avec une terrasse ?

La piscine hors-sol en bois est déjà habillée par ses panneaux. Mais il est possible si la piscine est peu profonde de créer des coffrages sur plots pour créer des marches ou un tour de piscine de la taille d'une petite terrasse, ce qui donnera l'impression d'une piscine semi-enterrée qui sera bien plus agréable visuellement parlant. Vous trouverez les plots et les lames qui permettront de former les coffrages chez les fabricants de terrasses.

Comment poser et monter une piscine hors-sol en bois ?

Quelle que soit sa taille, une piscine hors-sol en bois est toujours livrée en kit, donc à monter sur place. Elle ne sera pas acheminée par camion prête à poser.

Quelle est la meilleure marque de piscine hors-sol en bois ?

Nous pouvons citer Piscinelle, Waterair, Bestway, Ubbink... Malheureusement, la plupart des piscines hors-sol en bois que vous trouverez en magasin comme en ligne sont difficilement traçables, vendues sans marque le plus souvent.

Quelle est la profondeur maximale d'une piscine hors-sol en bois ?

La profondeur maximale d'une piscine hors-sol en bois est de 1,60 m, mais pour qu'elle soit adaptée aux enfants, il est conseillé d'en choisir une de 1,10 m de profondeur par sécurité.

Quelle piscine hors-sol peut-on poser sans dalle béton ?

Les piscines tubulaires, autoportantes et gonflables peuvent simplement être posés sur un tapis prévu à cet effet, tant que le sol est bien plat. Le tapis est le plus souvent vendu avec le bassin.

Comment enterrer une piscine hors sol en bois ?

Il vous faudra réaliser de gros travaux d'excavation et de terrassement pour la loger. Mais cela posera des problèmes techniques car elle n'est pas faite pour ça : tuyauterie, filtres, pression du terrain...

Faut-il un permis de construire pour l'installation une piscine hors-sol ?

Même en kit ou gonflable, toute piscine hors sol dépassant 100 m2 doit faire l’objet d’une demande de permis de construire en mairie. Il vous faudra remplir le formulaire CERFA 13406*11 en détaillant votre projet, à télécharger en ligne ou à demander au guichet. La réponse vous sera donnée sous trois mois.

Puis-je mettre une piscine hors-sol dans mon jardin ?

L’aspect, la structure ou l’emplacement du bassin peuvent vous être dictés par le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune ou communauté de communes. C'est moins vrai pour les petites piscines gonflables mais valable pour tout autre type de piscine.

Déclarer une piscine hors-sol à la mairie : quelles autorisations ?

Pour l'installation d'une piscine hors-sol, a réglementation distingue deux cas. Pour les piscines qui sont installées 3 mois maximum par an (15 jours en zone protégée), une déclaration préalable de travaux est nécessaire si le terrain sur lequel va se trouver le bassin est situé près d’un site patrimonial, un monument historique… Dans le cas où votre piscine hors-sol est installée plus de 3 mois par an (plus de 15 jours en zone protégée), vous n’avez aucune déclaration à faire si le bassin fait moins de 10 m2, sauf s’il est en zone protégée. Il faudra alors déposer la demande préalable de travaux en mairie. Même chose pour toute piscine hors sol allant de 10 à 100 m2. C’est cette fois le formulaire CERFA n° 13703*10 qui sera à remplir, toujours en y détaillant votre projet. Délai moyen de réponse d’un mois. Attention, là aussi le PLU peut vous réserver des surprises.

Bon à savoir : impact fiscal d'une construction de piscine

La construction d’une piscine de plus de 10 m2 est soumise à la taxe d’aménagement. Celle-ci est de 250 euros/m2 depuis le premier janvier 2023 et sera désormais revalorisée tous les débuts d’années. Elle est majorée par la valeur forfaitaire de la taxe d’aménagement, et différentes taxes locales. Elle est due en une fois en dessous de 1 500 euros, en deux fois au-delà. La piscine, lorsqu’elle que sa structure est fixée au sol et non démontable, joue sur la valeur locative et donc aussi sur les taxes foncière et d’habitation. Vous pouvez être exonéré de la première pendant deux ans en remplissant la déclaration 6704 IL. Elle doit être déposée au centre des impôts dans les 90 jours suivant la date d’achèvement de la construction. Attention donc à la taille de votre piscine !

Construire une piscine hors sol en béton : tout ce qu’il faut savoir

Il existe deux sortes de piscines hors-sol en béton. Celles en kit, composées de panneaux de béton armé. Ils sont posés sur des rails puis assemblés pour former le bassin. La piscine hors-sol en parpaings est le mode de construction traditionnel. Les parpaings sont assemblés au mortier pour former les parois. L’ensemble est ensuite renforcé par des piliers en béton et un chaînage horizontal. La piscine en béton est de loin la plus solide des piscines hors-sol, le matériau garantissant aussi son étanchéité. Dans les deux cas, les parois extérieures peuvent être enduites, carrelées ou entourées d’un bardage en bois. On pourra aussi agrémenter le bassin de margelles sur tout son pourtour : en grès cérame, en pierre naturelle ou reconstituée, en bois exotique… Margelles qui seront le point de départ de la plage (ou terrasse) de la piscine en les coordonnant avec le revêtement de sol.

Les étapes de sa réalisation sont simples d’apparence, mais mieux vaut les confier à un professionnel local. Il faut commencer par couler une dalle de béton armé dosé à 350 kg/m3 sur toute la surface du futur bassin. Ensuite, on y visse les rails destinés à accueillir les panneaux de béton puis on assemble ces derniers. Pour une structure en parpaings, on pose le premier rang sur tout le pourtour en insérant les parpaings d’angle dans le ferraillage vertical qui aidera à armer les quatre piliers. Puis on continue jusqu’à la hauteur souhaitée en terminant par un chaînage (ferraillage) horizontal, et le coulage du béton. Viennent ensuite la fixation du filtre à sable, l’application d’un enduit imperméabilisant, la pose du revêtement intérieur (carrelage, mosaïque, peinture, liner…) puis celle des margelles.

Comment préparer le terrain pour mettre une piscine hors sol ?

Tout dépend du type de piscine. Dans tous les cas, le sol doit être plat, quitte à déniveler le terrain. Pour le béton, nous l’avons vu. Avant tout, choisissez un emplacement ensoleillé, protégé du vent et à l’écart des arbres. Pour une piscine hors sol de petit format, à boudins gonflables ou tubulaire à jambes de force, décaissez le terrain sur 10 cm, placez-y un film géotextile et un tapis de sol pour empêcher la repousse de la végétation et montez ou gonflez le bassin. Pour une piscine en kit en bois ou en acier, plus lourdes, il faudra couler une dalle de béton dosé à 350 kg/m3. Idem pour une piscine tubulaire de grande taille. Si le terrain en est en pente, il faudra décaisser le sol pour obtenir une surface plane et couler une dalle de béton dosé à 350 kg/m3 épaisse d’environ 15 cm. Même chose si le sol est rocailleux. Les piscines hors sol en bois, quelle que soit leur forme, sont vendues en kit, à assembler selon les consignes du fabricant. Idem pour les piscines tubulaires en acier. En gros, il faudra mettre en place et assembler la structure, puis poser le liner et installer le système de filtration.

Ne vous faites pas avoir par des prix trop alléchants, pour la piscine comme pour sa pose. La qualité a un coût. On dénombre en effet ces dernières années de très nombreux cas de piscines hors sol qui se sont littéralement effondrées sur elles-mêmes. Et le recours contre les artisans est coûteux et énergivore, quand ils n’ont pas carrément déposé le bilan. Choisissez donc votre installateur avec précaution !

Quels sont les meilleurs aménagements pour une piscine hors sol ?

Le gravier, les galets ou la pierre concassée sont parfaits pour agrémenter le contour d’une piscine hors-sol. On peut aussi retourner la terre et déposer du terreau pour accueillir des plantations, cerclées par des bordures en pierre naturelle ou reconstituée, en béton de synthèse, en acier… On peut également créer une allée à pas japonais pour y mener. L’ajout de luminaires solaires pour l’extérieur, de protection IP44 minimum, est judicieux. Mais le summum reste de construire une terrasse en bois exotique tout autour pour masquer la base du bassin. Évidemment, dans tous les cas, on gagne à installer un salon de jardin avec parasol, des chaises longues…

Faire sa piscine soi-même : est-ce une bonne idée ?

Monter sa piscine hors-sol soi-même est tentant si l’on aime bricoler. Mais vous ne bénéficierez en cas de problème que de la garantie constructeur, qui varie selon les fabricants et qui doit être de deux ans au minimum. Tandis que l’intervention d’un professionnel sera couverte par la garantie décennale. En gros, en cas de malfaçon (carrelage mal posé, volet roulant défectueux, défaut du liner…), vous bénéficierez d’une garantie de 10 ans.

Quelle taille idéale pour une piscine hors sol ?

Tout dépend de sa forme, de la taille de votre terrain, du nombre de baigneurs… et de la taxe d’aménagement que vous êtes prêt à payer ! Pour les modèles rectangulaires, la dimension la plus répandue est 8 x 4 m, toutes sont standard. Toujours privilégier la longueur si vous souhaitez bénéficier d’un couloir de nage ! Le diamètre des modèles ronds est le plus souvent de 3 à 6 m. Pour une piscine carrée, généralement en bois, les dimensions seront de 3 x 3, 4 x 4, jusqu’à 5 x 5 m voire plus.

Quelles sont la hauteur et la profondeur maximum pour une piscine hors sol ?

Peu importe la taille ou le type de piscine, elle mesurera généralement 1,30, 1,40, 1,50 ou 1,60 m de hauteur/profondeur. À savoir également qu’il n’existe pas de piscine hors-sol avec un fond à différents niveaux : elles sont toutes à fond plat. La piscine hors-sol n’est pas faite pour plonger, mais pour se détendre ou faire un peu de sport. Pour de jeunes enfants qui souhaitent juste se rafraîchir et les plus petits, une piscine de faible hauteur fera l’affaire. Si vous souhaitez y faire du sport type aquagym ou que vos enfants y jouent et chahutent, optez pour les hauteurs les plus importantes.

Sécurité des piscines hors sol : les conseils de l’expert

Même si les piscines hors sol ne sont pas directement concernées par les mesures imposées par la loi pour les modèles enterrés ou semi-enterrés, la sécurité vous incombe, surtout si vous avez aménagé une plage autour. Vous pouvez commencer par installer une échelle de sécurité, plus solide et antidérapante. Les autres dispositifs sont les mêmes : pose d’une barrière, d’une alarme anti-noyade ou anti-rapprochement d’un enfant, d’un volet rétractable, d’un abri de piscine fermé ou d’une bâche de protection.

Créé par Les experts travaux de maison.fr

Publié le 20 septembre 2023

Mis à jour le 26 octobre 2023