Cherchez-vous le un moyen efficace de réduire votre facture énergétique en investissant dans un système de chauffage économique ? Acquérez une pompe à chaleur aérothermique, l’un des dispositifs les plus performants actuellement. Découvrons-en ensemble les avantages.

Le chauffage à l’aérothermie, une énergie plus propre

La pompe à chaleur aérothermique fait partie des systèmes de chauffage qui permettent de rester au chaud sans dépenser une fortune en hiver. Si elle chauffe l’air intérieur, elle permet aussi de le rafraîchir durant la saison estivale souvent synonyme de grosses chaleurs. Cela fait de cette pompe un véritable outil polyvalent qui ne vous oblige pas à installer un système supplémentaire pour le froid comme un climatiseur par exemple.

Ce principe de chauffage à l’aérothermie s’avère aussi être plus propre, car il se sert d’une source d’énergie renouvelable et gratuite : l’air. L’impact environnemental de ce mode de chauffage est ainsi bien moindre car vous ne risquez pas de polluer l’environnement intérieur ou extérieur via l’émission de fumées noirâtres. Ce dispositif ne rejette pas non plus de substance toxique susceptible de provoquer des maladies respiratoires.

Le dispositif de la pompe à chaleur aérothermique

Le système de la pompe à chaleur transfère les calories tirées d’un environnement à basse température vers un lieu à haute température. Cela signifie qu’il se sert de l’énergie thermique d’une source froide pour chauffer l’intérieur d’une autre source pour la réchauffer. Il fonctionne aussi dans le sens contraire, c’est-à-dire qu’il peut diminuer la température de la source chaude en rejetant vers la source froide la chaleur. C’est la raison pour laquelle on le qualifie de système thermo-frigo-pompe.

Deux systèmes de pompe à chaleur aérothermique existent : la PAC Air-Air et la PAC Air-Eau. Le premier puise l’énergie nécessaire dans l’air extérieur, en extrait la chaleur et la diffuse à l’intérieur de la maison ou du bâtiment à réchauffer. Le second en fait autant, mais transmet la chaleur obtenue dans l’eau du réseau de chauffage.

L’énergie générée

En circulant dans la pompe à chaleur, le fluide frigorigène puise l’énergie thermique dans l’air extérieur, ce qui lui permet de bouillir, même à basse température. La vapeur générée se transforme ensuite en chaleur après être passée dans le compresseur puis le condenseur. Restituée dans l’air ambiant ou dans l’eau du système de radiateurs, cette chaleur se répand ensuite à l’intérieur de la maison.

Un tel dispositif permet de chauffer à moindre coût la maison, car il produit 4 fois plus de chaleur que l’électricité utilisée pour son fonctionnement. 4 à 5 ans à peine suffisent pour rentabiliser l’investissement nécessaire à son acquisition et installation. D’ailleurs, cette dernière ne requiert pas de travaux importants, ce qui allège les frais initiaux.

L’investissement financier requis et la possibilité de bénéficier d’aides

L’achat et la pose d’une pompe à chaleur aérothermique tourne autour de 8 000 à 12 000 euros. Son acquisition donne aussi droit à des aides financières ou au crédit d’impôt à un taux de 30 %. Plafonnée à 4 000 euros pour les ménages très modestes et à 3 000 euros pour ceux modestes, la prime Pompe à chaleur allège l’impact de l’investissement sur le budget du foyer. D’ailleurs, ce dispositif reste l’alternative idéale quand il est impossible d’installer chez soi une pompe à chaleur géothermique.

Quand la température extérieure descend toutefois en dessous de 3 °, il faut l’accompagner d’un système de chauffage d’appoint, car son rendement énergétique diminue également.