Après notre test du fantastique Roborock S50 constituant le meilleur rapport qualité/prix du marché, nous avions hate de tester la nouvelle mouture de cet aspirateur-robot star, le Roborock S6. Lancé à 549 €, soit près de 200 euros de plus que le S50, cette nouvelle version apporte elle de réelles nouveautés ?

Design

test roborock s6 2
test roborock s6 2

Le roborock s6 ressemble comme deux gouttes d’eau au s50. On note juste le nouveau design du bouton de lancement. La forme du bac a poussière a également légèrement évolué. On retrouve aussi la touche spot cleaning permettant de nettoyer sur une zone précisé ainsi que le bouton de retour à la base.

On aurait aimé un design plus fin ou un peu plus novateur mais l’appareil est toujours réussi.
La fonction serpillière est toujours présente. Nouveautés par rapport au s50, le robot peut accueillir des lingettes jetables ( 6 sont livrés avec le robot) ou les “anciennes”.

lingettes que l’n peut passer à la machine. Le réservoir d’eau n’a pas évolué. On peut par contre désormais réguler le débit, bien que ce soit un bien grand mot car on peut juste choisir une ouverture du débit sur le bac d’eau (rien à voir avec un débit contrôlé électroniquement comme le font certains concurrents) Cette fonction serpillière laisse toujours des traces sur un sol foncé mais est un véritable plus et se révèle vraiment convaincante.

Connectivité et application

mi home roborock
mi home roborock

La configuration de l’appareil s’effectue via Mi Home de Xiaomi. Après avoir sélectionné l’appareil, il suffit de se laisser guider par l’application qui accompagne l’utilisateur pas à pas dans sa démarche de configuration.

L’application Mi Home pour le s6 s’est enrichie d’options. Parmi celles ci, la programmation  du nettoyage, le lancement à distance de l’appareil, le nettoyage ciblé ou sur une zone en particulier via la carte numérisée par le robot. Par rapport au s50, cette carte est bien plus précise et détaillée. C’est une véritable évolution. On peut ainsi désormais voir les endroits non nettoyés par le robot.

Il est aussi désormais possible de créer des zones de nettoyage ou de définir des pièces. Vous pouvez ainsi par exemple lancer u nettoyage quotidien dans la cuisine et hebdomadaire dans une chambre….en théorie. Nous avons en effet rencontré beaucoup de difficultés avec la gestion de la carte comme nous le verrons plus tard.

Confort d’utilisation

Le s6 propose  4 puissances de nettoyage : silencieux, équilibré, turbo et max ainsi qu’une option” moquette”. Cela permet de faire varier la puissance d’aspiration..et le niveau sonore que Roborock nous annonce fortement diminué par rapport à l’ancienne version ( comme nous le verrons ci-après, ca se discute).

test roborock s6 vue interieure
test roborock s6 vue interieure

L’entretien du robot est toujours aisé avec des pièces d’usure faciles à changer ou nettoyer ( filtre, brosse,… à petit prix. L’application vous indique d’ailleurs quand procéder à leur remplacement.

Le bac à poussière fait toujours 0.4l et n’est ps forcément facile à vider ( il fait l’ouvrir au dessus de la poubelle sans quoi on en met partout. On est très loin des fonctionnalités de vidage automatique des derniers irobot (certes beaucoup plus chers)

Concernant le bruit, le Roborock S6 nous avons relevé 63db en mode turbo et 61 db en mode “équilibré”n, loin des valeurs promises ( 59 et 56db). C’est mieux que le Roborock s50 (qui atteignait 64 dB(A) en mode normal et 66 dB(A) en mode turbo) mais la différence n’est pas suffisamment importante pour justifier un changement de version.

Navigation

Le s6 dispose d’un télémètre laser qui lui permet de réaliser une cartographie de son environnement et de se repérer dans l’espace et ce même dans l’obscurité ou sur les sols sombres.

mi home roborock s6

La navigation nous a semblé différente du s50. Le Roborock S6 navigue de manière systématique en zigzag, zone par zone. Il découpe ainsi chaque pièce en différentes zones. Contrairement au Deebot 930 que nous avions testé il y a 2 mois, le s6 ne s’est jamais retrouvé coincé par des pieds de chaises ou autres obstacles.

La cartographie par zone est encore en mode béta…et ca se voit. Il nous a été impossible d’enregistrer plusieurs cartes ( par étage ou palier). Espérons qu’une mise à jour corrige vite cela.

Concernant la navigation du robot, nous avons rencontré de gros problème sur la couverture des zones durant les deux mois de tests. Nous avons constaté que le robot mélangeait les différentes zones et certes (par exemple si vous le changez d’étage).Nous avons contacté le service technique qui nous a demandé de réinitialiser la carte mais cela n’a pas résolu le problème. Nous attendons toujours l’appel de l’un de leurs ingénieurs. A noter que ce problème ne semble pas se retrouver sur d’autres modèles testés par nos confrères. Cela est toutefois très surprenant et nous avons même préféré réinstaller le s50 au bureau ! Un comble.

Aspiration

Les performances d’aspiration sont toujours très bonnes et ont été améliorées par rapport au s50 sur les surfaces “soft” comme les moquettes. Ne comptez toutefois pas sur lui pour les tapis à poils longs sur lesquels seul un aspirateur traineau peut vraiment nettoyer correctement.
L’autonomie du s6 est toujours aussi bonne. On atteint sans problème les 2 heures d’autonomie et on parvient sans problème à faire les deux étages d’une maison de 150m2 en une charge (bien loin de ce que propose un aspirateur traineau dyson).

NOS NOTES ...
Esthetique et Finitions
Utilisation
Entretien
Aspiration
Prix