Votre escalier joue un rôle important dans votre maison, à la fois en tant qu’élément de décoration et moyen de déplacement d’un étage à l’autre. Un escalier démodé ou en mauvais état peut donner une mauvaise première impression de votre maison et peut même être dangereux ( escalier glissant, …). Il est donc important d’envisager une rénovation de votre escalier lorsque celui ci devient trop abîmé. Mais comment le rénover ? Nous vous détaillons les solutions et vous indiquons notre préférence.

Comment rénover un escalier ?

Tout d’abord, il faut savoir de quoi est constitué votre escalier (béton, bois,acier…) ainsi que son revêtement actuel. La majorité des escalier en France sont faits de bois ou de béton pour les maisons les plus cossues. Concernant le revêtement, beaucoup d’escaliers sont en bois brut ou peint.

Rénover un escalier en bois brut

Pour rénover un escalier en bois brut, vous pouvez opter pour un ponçage intégral puis l’applique d’une huile spéciale pour escalier. Cette solution a le mérite d’être simple et peu coûteuse mais elle demande pas mal de travail (et de poussière) et surtout, peut être une solution inadaptée si vous avez des enfants car les escaliers en bois brut peuvent être glissants. Des pieds de marche antidérapants ou un vernis anti glisse peuvent être appliqués. Par ailleurs, le bois brut est rarement esthétique dans un escalier. C’est donc une solution que nous vous déconseillons.

Rénover un escalier en bois peint

escalier abimé
refaire un escalier en bois abimé

Un escalier en bois peint est souvent assez design. Cela permet de donner du volume à la pièce et vous pouvez opter pour une bi coloration marche/contremarche qui peut être très sympa. Le problème est que la peinture pour escalier, pour être résistante, est souvent synonyme de glisse, surtout si vous avez les pieds mouillés. Même les meilleurs vernis anti glisse ou les peintures “antidérapantes” restent glissantes. C’est donc une solution à déconseiller si vos escaliers sont dangereux ( forte pente,…).Enfin, retenez que la peinture de sol s’abîme facilement ( caillou sous chaussure,…).

Rénover un escalier en béton

Un escalier en béton peut être recouvert de parquet, de moquette ou de béton ciré.

Le béton ciré est un choix malin car esthétique mais la pose est difficile, notamment au niveau des arrête de marche. Enfin, c’est un revêtement assez glissant.

Le bois ( parquet/stratifié) est un choix haut de gamme mais difficile à poser et surtout coûteux ( comptez le double d’une moquette c’est à dire minimum 100 euros par marche avec la pose). Cela a toutefois le mérite d’être un choix durable et esthétique ( on apprécie beaucoup le style avec système de coffrage Saint Maclou de coffrage et contremarche en pvc imitation carreau de ciment.

escalier bois
rénovation escalier avec système de coffrage et contre marches décoratives

Une autre option consiste à couvrir votre escalier fatigué avec une moquette ou un revêtement naturel ( jonc,sisal…). Avec une vaste gamme de couleurs et de styles, vous pouvez utiliser réaliser une décoration frappante que les visiteurs vont adorer et ne jamais oublier. Surtout, la moquette est un choix sécuritaire permettant d’éviter les glissades et nécessitant moins d’entretien que le bois.

escalier moquette 1
Exemple de sisal chez Saint Maclou
escalier moquette 2
exemple de moquette haut de gamme saint maclou

 

Conseil moquette de maison.fr : nous vous recommandons de choisir une sous-couche et un tapis de haute qualité et résistants à l’usure, tels que du coco ou du sisal, pour faire face au trafic élevé généralement associé aux escaliers.Les tapis de couleur pâle éclaircissent les espaces de vie, mais rendent difficile l’élimination de la plupart des taches.Une couleur grise pourrait être plus appropriée. Vous pouvez aussi utiliser des rayures pour que votre escalier paraisse plus long.

 

Rénover un escalier en moquette : exemple de travaux

Nous avons sollicité Saint Maclou pour rénover un escalier en béton couvert d’une moquette ancienne. Nous vous livrons les détails du chantier avec les photos et notre avis.

1/ Enlever la moquette de l’ancien escalier

refaire un escalier en moquette 2
Exemple d’une vieille moquette dans un escalier

Il va falloir arracher la moquette existante, ce qui est loin d’être aisée car si la moquette a bien été posée, elle doit être solidement collée. Lors de la dépose, nous avons fait partir une partie du revêtement de chaque marche.

2/ Réagrér les marches

Vous allez devoir effectuer un ragréage partiel ou intégral, marche par marche afin de ne pas ressentir les aspérités après la pose de la future moquette.

refaire un escalier en moquette 4
reagréage partiel effectué par Saint Maclou

refaire un escalier en moquette 7

Vous noterez que le poseur de Saint Maclou ne s’est pas embêté avec les bords de marche et que le ragréage n’est pas parfait. Cela sera sans conséquence une fois la moquette posée mais nous pouvons quand même sentir sous le pied les endroits ou la réagréage n’a pas été correctement effectué.

3/ Pose de la moquette

Une fois le ragréage bien sec ( comptez 24 à 48heures), il est possible de poser la moquette. Cela se fait marche par marche avec une technique bien précise afin de ne pas avoir de jeu.

refaire un escalier en moquette 9
Pose de la moquette marche par marche

En regardant de près, on voit les raccords, notamment sur les matières naturelles fibrées comme le sisal.

refaire un escalier en moquette 11

L’utilisation d’une colle très puissante et de bonne qualité est indispensable.

A noter que la pose dans un escalier tournant est complexe et n’est pas à la portée de tous.

refaire un escalier en moquette 8

4/ Finitions

 

Après la pose de la moquette, il reste à effectuer les finitions. Ces finitions comprennent la pause éventuelle de la barre de seuil pour délimiter le haut de l’escalier du revêtement de l’étage ( parquet,…) ainsi que la pose de baguettes décoratives pour le bord de marche, ce qui est plus esthétique que de voir le bout de la moquette. Concernant l’escalier ci-dessous il restera à effectuer des petites retouches de peinture le long du mur, le sisal étant moins épais que l’ancienne moquette.

travaux escalier moquette 1
finitions baguette sur escalier

5/ Résultat final

Découvrez le résultat final de l’escalier rénové

Au final, la pose a été simple même si le décollage de l’ancienne moquette a laissé quelques surprises ( ragréage à effectuer). Le sisal est un matériau résistant et bien adapté pour un escalier (anti-dérapant, peu salissant, résistant) mais c’est un revêtement assez fin et on sent donc les défauts de l’escalier quand on est pied nu. D’un point de vue esthétique, c’est top. Contemporaine et surfant sur la tendance naturelle. Un grand merci aux équipes Saint Maclou pour la concrétisation de ce projet.

Quel est le coût de la pose de moquette dans un escalier ?

Comptez entre 50 et 70 euros par marche, ce coût incluant la dépose de l’ancien revêtement, la fourniture de la moquette et la pose pour une moquette moyen de gamme (28 euros du m2). Ce coût peut augmenter si vous prenez une moquette haut de gamme (laine,…) ou si votre escalier nécessite une rénovation particulière (ragréage), auquel cas il vous faudra ajouter une centaine d’euros à la prestation globale.

La rénovation de l’escalier décrite ci-dessus (16 marches avec dépose de moquette et ragréage, pose de sisal) aura coûté 1100 euros TTC. La pose d’un parquet ou d’un coffrage quickstep aurait coûté le double.