En février, l’hiver est toujours bien là (il fait froid, le jardin est dénudé, et le sol bien souvent gelé), mais, bonne nouvelle, les jours ont commencé à rallonger !

Que faire dans son jardin en fevrier ?

Février : un mois propice à la réflexion

Les jardiniers ayant une serre peuvent démarrer leurs semis et s’occuper de leurs plantes.

Tous les autres pourront mettre à profit ce mois pour une série de tâches et de réflexions qui permettront d’avoir un beau jardin dès que les températures regrimperont :

  • Il est temps de remettre en état les outils de jardin.
  • Réfléchir à l’organisation du jardin, en s’informant et en pensant à ses envies, permettra de passer d’ors et déjà les commandes adéquates.

Les gestes à avoir au jardin en février

  • Un sol non gelé et non collant peut être bêché.
  • Du compost peut être épandu.
  • Le châssis doit être aéré pour évacuer l’humidité.
  • Les feuilles mortes doivent être ramassées (elles risquent de propager des maladies).
  • S’il ne fait pas trop froid, taillez les arbres et arbustes à floraison estivale (mais pas ceux qui fleurissent au printemps) et les bruyères.
  • Si des arbres ont souffert des conditions météorologiques (tempêtes…), il faut les élaguer voire les abattre. Plus généralement, enlevez les branches mortes.
  • Si vous avez une mangeoire pour les oiseaux, n’oubliez pas d’y disposer de la nourriture.

Le bassin et la pelouse

Si vous avez un bassin, ne négligez pas de surveiller les protections antigel du bassin, et empêchez que toute la surface ne gèle (à l’aide, par exemple, d’un fagot de branches).

Attention à votre pelouse si elle est gelée ou recouverte de neige : évitez le plus possible de marcher dessus ! A l’inverse, si les températures le permettent : traitez la pelouse contre les mousses, désherbez-la et scarifiez-la en saupoudrant du terreau.