Vous connaissez peut-être le vaste mur végétal à la verticale de 800 mètres carrés créé par un botaniste et chercheur au CNRS, Patrick Blanc, sous la houlette de l’architecte Jean Nouvel pour le Musée du Quai Branly ? En fait, ce type d’habillage de nos extérieurs est une des nouvelles tendances de fond dans la décoration de fibre écologique.

Un mur végétal : qu’est ce que c’est ?

Il ne s’agit pas nullement de faire pousser des plantes grimpantes : le mur végétalisé vertical est un concept en soi qui va bien au-delà que l’idée qu’on peut s’en faire a priori. Né au cours de la décennie 90, le mur végétalisé vertical est conçu dans le but de créer un écosystème à part entière. Il offre la possibilité de cultiver toutes sortes de plantes hors sol – c’est à dire sans la présence de terre – sur une surface à la verticale. C’est en 1994 qu’a été créé le premier du genre que vous pouvez toujours voir au Parc Floral de Paris. Et si les murs végétaux habillent maintenant maintes façades d’immeubles, elles savent aussi investir les murs de nos appartements.

Comme un arbre dans la ville…

Titre célèbre de Maxime… Le Forestier dans les années 70, les murs végétalisés semblent constituer une réponse à cette supplique visionnaire. Au-delà de simples considérations esthétiques, le mur végétal vertical est aussi porteurs de multiples bienfaits, notamment écologiques. Ils offrent en effet une isolation phonique et thermique d’origine 100% naturelle et certains participent, selon les plantes qu’ils arborent -comme le lierre, le gerbera ou le philodendron – à la dépollution de l’air. Ainsi, un mur végétal implanté en 2007 à Lyon est à même de filtrer 650 000 m3 d’air à lui tout seul ! Les grandes métropoles les accueillent donc comme une bénédiction : ainsi Paris, Bruxelles, Madrid mais également Rio de Janeiro, Shanghai et Abu Dhabi ont déjà les leurs.

Un jardin intérieur

A la maison, surtout en ville où la moindre parcelle verte semble un trésor, le mur végétal permet d’abord de réintroduire un peu de verdure et de nature là où elle se fait si rare. Ensuite, cela peut-être très esthétique et vous permet de vous livrer à une forme de créativité. Attention : il y a aura des règles d’association. Comme les humains, toutes les plantes ne font pas bon ménage… Il faudra aussi veiller à son entretien qui est en principe réduit au minimum si la conception initiale a été bien pensée. Un mur végétal, c’est une surface organique vivante qui peut aussi être très utile puisque certaines plantes ont la faculté d’assainir l’air ambiant. Alors, si vous avez suffisamment d’envie de nature et de place… n’hésitez plus un instant !


(c) Can Stock Photo