Maison Passive : De quoi parle t’on?

qu'est ce qu'une maison passiveLe principe est une faible consommation dans des bâtiments sur isolés ( Passivhaus, Minergie et Effinergie). L’utilisation passive de la chaleur issue du rayonnement solaire, des personnes et des appareils suffit alors à assurer une température suffisante dans les bâtiments.
Dans les faits, la maison passive passer par une amélioration  des performances énergétiques par l’isolation (parois et toitures) et  par l’optimisation des systèmes de chauffage.

Un concept à relativiser

Il est aujourd’hui possible de produire des maisons à basse consommation et à énergie positive, c’est à dire qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Ainsi, une maison à énergie positive n’est pas forcément passive ( en ce qu’elle a recours à un système de chauffage) mais peu importe puisqu’au final elle produit plus  d’énergie qu’elle en consomme.
Cela veut dire qu’il faut aussi bien étudier l’isolation du bâtiment que la production d’énergie.

Une maison passive toute l’année?

Il est important de comprendre qu’une maison peut ne pas être passive toute l’année tout comme elle peut, certains mois consommera plus d’énergie qu’elle n’en produit. Ainsi, une maison alimentée par des panneaux photovoltaïques aura du mal à produire beaucoup d’énergie en hiver lors de jours gris alors que c’est à cette période qu’elle aura le plus besoin d’énergie pour maintenir une température d’agrément à l’intérieur. Il faut donc raisonner sur une année entière et pas seulement à un instant T.

Maison passive ou quartier passif?

De la même façon qu’on vient de voir l’importance d’un raisonnement sur une année pleine, il faut aussi raisonner sur l’opportunité de parler d’ilots passifs. N’est il pas plus efficace (d’un point de vue technique et économique) d’avoir recours à une production d’énergie renouvelable sur un quartier plutôt que sur une seule maison? Une maison bien isolée et au coeur d’un quartier ayant mis en place une chaufferie bois pourrait ainsi être passive.

Comment construire une maison passive?

Grâce à :
– Une conception bioclimatique :

• Optimisation des apports solaires en hiver par l’orientation, les surfaces de baies et le choix des vitrages

• Gestion optimale des apports solaires en été par pergola au sud et utilisation de vitrages à contrôle solaire extrême dans l’atrium

– Une enveloppe très performante :

  • Isolation optimale des parois opaques
  • Qualité des menuiseries et vitrages
  • Etanchéité à l’air de l’enveloppe

– Une valorisation des énergies renouvelables :

  • Solaire thermique pour produire l’eau chaude sanitaire
  • Solaire photovoltaïque
  • Puits climatique en fonte ductile antifongique

 

Une maison passive, c’est bien ?  Mais est ce suffisant ?

Par rapport à une maison RT 2012, une maison passive apportera peu de choses et l’économie annuelle sera faible.

Il convient donc de prévoir d’autres critères pour la  maison passive :
– Confort thermique et performances énergétiques
• Très basse consommation (Effinergie +), et éventuellement à énergie positive grâce à une enveloppe passive et active
– Confort sanitaire et qualité de l’air intérieur
• Choix constructifs pré-réfléchis (matériaux peu émissifs, voire actifs) ; étanchéité à l’air et ventilation ; possibilité de vérifier le taux d’exposition aux polluants dans l’air intérieur.
– Confort acoustique
• Isolation et correction acoustique performantes.
– Confort visuel
• Grandes ouvertures pour apports lumineux ; qualité esthétique et harmonie de l’enveloppe.

– Confort modulable
• Modularité et accessibilité des espaces.Finalement, la maison passive, c’est juste une maison RT 2012 construite par un bon constructeur !