Vous trouvez que la qualité de votre air ambiant se dégrade ? Qu’il y a trop d’humidité chez vous et qu’elle ne s’évacue pas correctement ? Avez-vous pensé à décrasser votre VMC ?

La ventilation mécanique contrôlée permet d’évacuer et d’éviter les désagréments liés aux mauvaises odeurs, à l’humidité et à la pollution.

Indispensable, elle vous permet de renouveler l’air stagnant de votre habitation.

Pourquoi entretenir sa VMC ?

Il est important de ne pas négliger l’entretien de votre VMC, et ce afin de préserver à la fois la qualité de votre air ambiant et évacuer l’humidité liée à toutes vos activités. Une famille de 4 personnes utilise environ 15 litres d’eau par jour !

Des moisissures liées à l’humidité peuvent apparaître dans votre logement si l’humidité n’est pas correctement évacuée, notamment dans la salle de bain ou la cuisine.

Encrassée, votre VMC devient moins efficace et plus bruyante. Votre facture de chauffage peut même augmenter à cause d’un déséquilibre des débits.

Une VMC mal entretenue peut également conduire à une surchauffe, voir même à un incendie. En effet la poussière qui se dépose sur la grille d’aspiration de la VMC peut s’enflammer lors de la formation d’un tas de poussière.

Quand l’entretenir ?

Un bon nettoyage de votre VMC s’impose au moins deux fois par an ; dont un juste après la fin de l’hiver. En effet, elle est beaucoup sollicitée pendant la période hivernale à cause du manque d’aération et du chauffage. C’est donc à l’arrivée du printemps que vous devrez la nettoyer en profondeur.

Comment ?

vmc maison

Dans un premier temps, veillez à couper le courant qui alimente votre VMC avant d’effectuer le nettoyage de l’équipement.

Les bouches d’extraction doivent être nettoyées à l’eau chaud, après avoir été préalablement démontées, puis refixées une fois rincées et essuyées, au moins une fois par trimestre. Ce sont les éléments les plus sales car ces sont les plus sollicités.

Les bouches d’aération hygroréglables ne doivent en aucun être mouillées. Privilégiez l’utilisation d’un chiffon légèrement humide, voir sec, pour les nettoyer tout en douceur.

Certaines bouches d’évacuation fonctionnent sur piles (notamment dans la cuisine et les WC). Ces dernières sont à changer tous les deux ans.

Les VMC double flux possèdent un échangeur avec des filtres qui doivent être nettoyés une fois par an et remplacés si besoin.

Situées au dessus des fenêtres, les bouches d’entrées d’air ne doivent pas être bouchées pour se prémunir du froid. Nettoyez-les et dépoussiérez-les régulièrement.

Quant aux filtres, vérifiez-les et changez-les le cas échéant.

Pensez également à vérifier la tension de la courroie ainsi que le bon alignement du caisson qui tient la roue du ventilateur.

Quand faire appel à un professionnel ?

Tous les trois ans, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Ce dernier procédera au nettoyage complet de l’équipement, au maintien des gaines et du caisson central ainsi qu’à la vérification des entrées d’air neuf et pièces de tirage et dépression. Les échangeurs des VMC à double flux sont à faire examiner également.

Une VMC gaz doit obligatoirement être nettoyée par un spécialiste.

Le coût de cette intervention varie en fonction de votre logement (appartement, maison) mais il se situe généralement aux alentours de 100 euros.

Pour en savoir plus, consultez l’arrêté du 24 mars 1982 relatif à l’aération des logements.