Vous avez un projet d’achat ou de construction de maison. C’est une décision qui ne se prend pas à la légère, les frais engagés sont importants et les fonds parfois difficiles à lever. Lorsqu’on possède le capital nécessaire à cet investissement, on hésite entre casser sa tirelire ou emprunter. Quelle est la meilleure solution ? Acheter cash ou contracter un prêt immobilier ? Afin d’y voir plus clair dans tout cela, nous avons enquêté.

Avantages et inconvénients de l’achat comptant et du financement à l’aide d’un emprunt.

credit immobilier 3
credit immobilier 3

Si vous avez épargné et que vous possédez la somme correspondant au prix de votre nouvelle habitation, la tentation peut être grande de l’acheter comptant.

Pourtant, vous allez légitimement vous poser la question de l’emprunt. En effet, il peut être intéressant de conserver son épargne pour l’utiliser plus tard.

Dans quel cas et pourquoi opter pour l’une ou l’autre de ces solutions ?

Acheter sa maison cash

credit immobilier 1

Régler sa maison au comptant, ou en limitant au maximum son endettement, peut se révéler intéressant. Ne pas s’endetter durant des années, ne pas avoir de traites tous les mois ni d’intérêts à payer présente des avantages. On possède son logement immédiatement, plus de soucis à se faire en cas de perte de travail ou d’accident de la vie.

Mais est-ce si simple ? Est-ce que, malgré tout, vous n’auriez pas tout intérêt à conserver votre épargne et à emprunter ?

Financer l’achat de sa maison à l’aide d’un emprunt

credit immobilier 2

Même si vous possédez le capital nécessaire à l’achat de votre nouvelle maison, vous n’avez pas forcément intérêt à l’acheter comptant. Pourquoi ?

D’abord, parce qu’en empruntant vous conserverez votre épargne et ne serez donc pas à la merci des « coups durs » que peut vous réserver l’avenir.

Ensuite, parce qu’en contractant un crédit, vous pourrez souscrire l’assurance emprunteur, vous protégeant en cas de décès ou d’invalidité totale et irréversible. S’il arrive quoi que ce soit, le prêt est soldé.

Et enfin dans certains cas, vous pouvez bénéficier de conditions avantageuses et de certains dispositifs facilitant l’accession à la propriété.

Finalement, même si vous avez une épargne confortable et êtes en mesure d’acheter votre maison sans avoir recours à l’emprunt, il apparaît cependant que l’acheter à crédit présente plus d’avantages.  Mais attention ! Il y a plusieurs précautions importantes à prendre avant de signer les documents définitifs. 

Taux fixe ou taux variable ?

credit immobilier 3

Avant toute chose, il faut bien distinguer les emprunts à taux fixe des emprunts à taux variable. Quelle différence y a-t-il entre les deux ?

Remboursement à taux fixe

Un prêt à taux fixe est un emprunt dont le taux sera identique du début à la fin du contrat, quelle que soit la conjoncture économique et donc l’inflation, ou déflation. Tout est défini et connu à la signature du contrat et votre mensualité sera la même durant toute la durée de celui-ci.

Remboursement à taux variable

Un prêt à taux variable en revanche, comme son nom l’indique, peut évoluer durant la période de remboursement de votre crédit, en fonction de l’évolution du taux, défini à l’avance et indexé sur ce qu’on appelle l’Euribor (taux de prêt entre banques). À la signature du contrat, vous ne connaissez absolument pas les mensualités que vous aurez à verser dans un an, cinq ou dix ans, selon la durée du prêt. Si le taux d’intérêt baisse, vos mensualités aussi et vous êtes gagnant. Dans le cas contraire, les mensualités peuvent devenir difficiles à supporter.

Il convient donc de bien avoir cela en tête avant de décider du financement de votre logement. Vous pouvez vous renseigner afin de savoir si le prêt que vous souscrivez dispose d’une possibilité de transfert entre taux variable et taux fixe.A noter qu’il existe des taux variables “cappés”, c’est à dire dont la hausse ou la baisse sont limités contractuellement.

Pour en savoir plus sur les différents types de taux :
https://www.economie.gouv.fr/particuliers/emprunts-differents-types-taux

Les réflexes à avoir avant de vous engager dans un crédit immobilier

Monter son plan de financement n’est pas forcément chose aisée. Il faut s’armer de patience, rester critique et avoir la tête froide. Hors de question d’accepter la première offre qui vous est faite, vous pourriez perdre gros. Voici des réflexes à avoir absolument :

Faire jouer la concurrence

Les banquiers, comme les organismes de crédit, sont des commerçants. À ce titre, vous pouvez -et devez ! Faire jouer la concurrence. Contactez plusieurs établissements bancaires et organismes de crédit avant de vous décider. Même une banque dont vous n’êtes pas client peut vous faire une offre. Comparez avec beaucoup d’attention les propositions qui vous sont faites avant de vous décider.

Correctement calculer votre taux d’endettement

Vous n’avez aucun intérêt à surévaluer vos capacités de remboursement ! En effet, si tel était le cas, vous seriez fragilisé et la moindre anicroche risquerait de vous coûter très cher voire, vous mener à la catastrophe. C’est pourquoi il ne faut généralement pas dépasser un taux d’endettement de 30%. Ainsi, votre « reste à vivre » vous permettra des finances convenables.

Bien calculer votre emprunt

Soyez attentif également à bien calculer votre emprunt. En effet, il y a de quoi se perdre entre le coût réel du bien immobilier, les intérêts, les assurances et les frais divers. Afin d’avoir une idée claire de ce que vous aurez à payer, intéressez-vous à ce que l’on appelle le « taux effectif global » qui est le coût réel de votre crédit. C’est à partir de cet élément que vous parviendrez à savoir précisément combien vous coûtera votre crédit. Vérifiez la qualité de l’assurance emprunteur, eu égard à son prix, car elle pèse lourd sur le budget, autant qu’elle vous couvre convenablement !

Un crédit immobilier, solution à privilégier, mais en étant vigilant

credit immobilier 4

Comme nous venons de le voir, emprunter pour financer l’achat d’une maison ou d’un appartement paraît être la meilleure option.

Cependant, il convient d’être vigilant et de bien étudier et comprendre toutes les clauses du contrat que vous allez signer et ce à quoi vous vous engagez.

Différentes possibilités s’offrent à vous et vous pourrez choisir celle qui vous convient le mieux. Renseignez-vous également sur les différentes dispositions dont vous pouvez bénéficier, qui évoluent en fonction des changements de législation : prêt à taux zéro, prêts épargne logement (PEL) notamment.