Le parpaing aussi connu sous les noms de : moellon, agglo, bloc… est un produit économique et fiable pour la réalisation d’ouvrages en maçonnerie. Il permet de réaliser des murs porteurs ou non porteurs, des murets, des murs de refend…

Maison.Fr vous détaille les différentes étapes pour réaliser soi-même, un mur en parpaings en toute simplicité

1ÉTAPE 1 : Ce dont vous avez besoin

2ÉTAPE 2 : Nettoyez et préparez vos supports

Rassemblez près de l’emplacement de l’ouvrage : vos outils, matériaux et équipements de protection individuelle (EPI). Nettoyez l’emplacement du mur de parpaings et humidifiez le support.

3ÉTAPE 3 : Implantation et tracé de votre mur au sol

 

Vérifiez à l’aide du niveau à bulle et d’une règle, la planéité de votre support. Une fois le support propre, tracez au sol les repères des extrémités de votre mur. A l’aide des repères, tirez le cordeau à tracer et marquez la position du mur.

ASTUCE : LA RÈGLE DU 3 – 4 – 5

La réalisation d’un mur avec un angle droit (90°) nécessite de la précision.

La règle très simple du 3-4-5 vous permettra d’obtenir un angle parfaitement perpendiculaire.

Sur la ligne matérialisant votre mur (axe des abscisses), placez deux repères à 4 mètres de distance. A partir du premier repère (A), tracez un arc de cercle à l’aide d’un crayon de maçon et du mètre réglé à 5 mètres.

Renouvelez l’opération à partir du second point (B) avec le mètre réglé à 3 mètres.

Tracez au cordeau une nouvelle droite (axe des ordonnées) en prenant comme référence l’intersection des deux demi-cercles et le point de votre droite (point B). Vous obtenez alors un angle parfaitement perpendiculaire (90°).

Si vous n’avez pas assez de place pour tracer avec les distances données ci-dessus, divisez tous les chiffres par 2, ce qui donne 1,5-2-2,5.

4ÉTAPE 4 : Dosage et préparation de votre mortier

Veillez à respecter le dosage indiqué au dos de votre sac de ciment ainsi que les étapes du processus que nous allons détailler ci-dessous.

Versez une première quantité d’eau puis deux pelles de sable dans la bétonnière (pour éviter les grumeaux).

Au sol (nettoyé au préalable) ou dans un contenant, versez le sable puis déposez le sac de ciment par-dessus. A l’aide d’une pelle coupez votre sac de ciment en deux parties égales. Mélangez le ciment et le sable avec votre pelle.

Introduisez progressivement le sable et le ciment dans votre bétonnière, afin d’obtenir une préparation homogène et souple. Pour finir versez votre mortier dans une brouette.

Remarque : votre mortier ne doit pas être trop liquide, vous devez pouvoir former une boule dans votre main, sans que celle-ci ne se déforme.

 

ASTUCE : PRÉPAREZ VOTRE MORTIER SANS BÉTONNIÈRE

Veillez à respecter le dosage indiqué au dos de votre sac de ciment ainsi que les étapes du processus que nous allons détailler ci-dessous.

Dans un contenant ou au sol (nettoyé au préalable) versez le sable, le ciment. Mélangez uniformément à l’aide d’une pelle ou d’une truelle. À ce stade l’eau n’est pas encore ajoutée à la préparation.

Au centre de votre préparation creusez un trou puis versez progressivement l’eau à l’aide d’un seau.

Mélangez à l’aide d’une pelle ou d’une truelle pour obtenir une préparation homogène et de consistance souple. Versez votre mortier dans une brouette.

 

5ÉTAPE 5 : Pose du lit de colle

Assurez-vous que l’emplacement du mur de parpaings est propre puis humidifiez généreusement le support.

Puis étalez un lit de mortier sur la longueur du mur. A l’aide de la truelle et de la taloche répartissez le lit pour avoir une largeur de 20cm et 2cm de hauteur.

Remarque : ne pas marquer le trait avec la colle.

6ÉTAPE 6 : Pose du 1er rang de parpaings et alignement

Sur le lit de mortier, placez un parpaing à une extrémité. Battez le parpaing avec une massette puis assurez-vous qu’il soit parfaitement plan avec votre niveau à bulle. Puis répétez cette opération à l’autre extrémité avec un nouveau parpaing.

Installez le cordeau sur un des parpaings, tendez-le au maximum puis accrochez-le au parpaing à l’autre extrémité. Le cordeau servira de référence pour la pose.

Posez vos parpaings le long du cordeau de référence, en prenant soin de contrôler leur niveau, pour conserver la planéité du premier rang.

Veillez à conserver le même espace entre le cordeau et les parpaings sur l’intégralité de votre mur (quelques millimètres)

ASTUCE : CLAVETTE & CORDEAU

Munissez-vous de deux clavettes en bois, posez les sur un parpaing. Plantez un clou de part en part, de la largeur de votre parpaing, puis accrochez le cordeau à un des clous. La longueur du cordeau est égale à la longueur de votre mur le plus long.

Posez votre clavette sur des parpaings puis faites passer le cordeau sous la clavette pris entre le clou et le parpaing

Posez la première clavette sur le premier parpaing, tendez le cordeau puis fixez la seconde clavette sur le parpaing à l’autre extrémité. La tension du cordeau suffira à bloquer l’ensemble.

Remarque : préférez un cordeau en nylon car celui-ci se déforme moins qu’un cordeau en coton.

7ÉTAPE 7 : Pose des parpaings et élévation de votre mur

Le premier rang de parpaings étant pausé, placez sur un lit de mortier puis un demi parpaing à chaque extrémité (voir astuce : Fendre un parpaing). L’objectif est d’obtenir des joints croisés à chaque niveau du mur. Assurez- vous à l’aide du niveau et de la massette qu’ils sont plans.

Placez votre cordeau sur les deux parpaings pour obtenir votre nouveau repère de pose. Elevez votre mur en laissant quelques millimètres entre les parpaings et le cordeau.

 

ASTUCE : FENDRE UN PARPAING

Calculez et reportez la longueur souhaitée sur votre parpaing. Assurez-vous que la ligne de coupe ne correspond pas à une alvéole. La ligne de coupe doit être située dans la partie creuse du parpaing.

Battez la face du parpaing le long de la ligne de coupe, d’un angle à un autre. Puis réitérez l’opération sur l’autre face du parpaing. Basculez le parpaing à plat pour le fendre.

8ÉTAPE 8 : Nettoyez votre chantier et vos outils

Félicitations ! Vous avez fini votre mur en parpaings. N’oubliez pas de nettoyer votre espace de travail ainsi que vos outils.