Une bonne étanchéité de l’air pour votre maison vous apporte du confort et contribue aux économies d’énergie. L’étanchéité à l’air mesurée par un test effectué avant la livraison de votre maison doit être inférieure ou égale à 0,6 m3/h.m2 afin que celui-ci soit conforme à la Règlementation Thermique 2012. Ce chiffre représente la totalité des fuites d’air.

Les atouts d’une maison étanche :

Il faut une qualité d’air préservée. Dans une maison étanche, les habitants bénéficient d’un air de qualité grâce à la ventilation contrôlée : la VMC. La quasi-totalité des maisons conformes à la RT2012 en sont dotées.

Elle apporte de l’air neuf, tout en évacuant l’humidité et les polluants contenus dans les produits ménagers.  Plus les maisons sont étanches à l’air, plus le besoin de renouvellement de l’air est important.

 

Votre facture énergétique sera maitrisée. Dans une maison étanche, les entrées d’air sont contrôlées via la VMC qui assure un débit contrôlé. Les volets roulants intégrés dans la maçonnerie réduisent les entrées d’air parasite.

Dans une maison étanche, l’air chaud est conservé à l’intérieur des pièces et sera préservée. Contrairement à une construction peu étanche ou l’air chaud est aspiré par l’extérieur, cet air s’échappe par les murs, se refroidit et se condense. Cela provoque des moisissures dans l’isolant et se dégradera.

 

Mode d’emploi pour une bonne étanchéité :

 

Adopter les bons gestes. Il faut traquer les fuites d’air.  Les entrées d’air parasite sont le plus souvent concentrées à la fonction mur-plancher et à la liaison fenêtre et maçonneries. Pour réduire ces entrées d’air, les sous-traitants doivent réaliser un joint avec un produit étanche. C’est le cas des prises électriques ou d’une trappe d’accès aux combles.

 

Certains constructeurs ce sont engagés dans la démarche qualité de l’étanchéité à l’air.  Des tests d’étanchéité sont réalisés à chaque livraison de maison.

 

Les 3 points clés de l’étanchéité :

  • Ne jamais éteindre sa ventilation mécanique (VMC) afin de faire des économies.
  • Ne pas boucher les entrées d’air situées en partie supérieur des fenêtres
  • Si vous percez vos parois, reboucher toujours les orifices par du silicone pour empêcher l’air de s’infiltrer.