Facile d’entretien, performante, la chaudière est aujourd’hui largement plébiscitée pour les constructions neuves ou les rénovations. Petits bijoux de technologies, les chaudières intègrent des dispositifs pour récupérer l’énergie issue des vapeurs de combustion.

Chauffée à l’électricité, une maison doit quant à elle bénéficier d’un bâti plus performant, donc plus cher, que celui d’un pavillon desservie par une chaudière ou par une pompe à chaleur, en raison de son coût d’utilisation.

Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation ?

Les chaudières à condensation constituent les appareils les plus performants et les plus économes. Les brûleurs chauffent de l’eau qui est injectée dans la boucle du chauffage, avant d’être refroidie. L’eau passe par un échangeur pour récupérer les calories des fumées issues de la combustion.

Elles sont aussi équipées d’une ventouse qui permet de palier aux problèmes d’étanchéité. Le conduit de la chaudière est composé de deux tuyaux : le premier sert à l’alimentation en air et l’autre à évacuer les produits de combustion.

Quel modèle choisir ?

Les chaudières posées au sol sont beaucoup plus puissantes et conviennent très bien aux maisons avec une grande surface. Elles sont généralement installées au sous-sol, dans la buanderie ou bien dans le garage.

Quant aux chaudières ‘au mur’ elles sont plus adaptées au bâti sur isolé dans les nouvelles constructions neuves. Légères et peu encombrantes, ces chaudières sont souvent installées dans un local technique ou bien dans la cuisine.

 

Il est très important de bien convenir de la puissance de votre chaudière en amont. En effet, avec la RT 2012 les maisons neuves sont très bien isolées et les chaudières sont souvent trop puissantes pour le logement. Ce qui peut générer des problèmes d’encrassement car elles fonctionneront en sous-régime.

Sous-dimensionnées, la montée en température sera trop longue et vous pourrez voir votre facture d’électricité grimper car la chaudière aura besoin de consommer davantage afin d’atteindre le niveau de confort souhaité.

La clé : la régulation

Les chaudières sont équipées d’un tableau de bord qui vous servira à régler la température. Une régulation de qualité permet d’assurer un bon niveau de confort mais également de réduire les consommations énergétiques. En option, vous pouvez aussi faire l’acquisition d’un thermostat. Placé dans une pièce stratégique de votre maison, comme le salon, c’est lui qui décidera ou non du déclenchement de votre chaudière. Il existe plusieurs types de thermostats, à vous de choisir celui qui convient le mieux à votre mode de vie.

Et l’entretien dans tout ça ?

Une chaudière neuve bénéficie d’une garantie constructeur de deux ans, mais cela ne vous évite pas de la faire vérifier pour autant. Une fois par an, vous devrez faire appel à un chauffagiste pour que ce dernier vérifie ses performances et sa fiabilité. Vous pourrez ainsi dormir sur vos deux oreilles !

Sachez notamment que cette révision annuelle est obligatoire pour les locataires d’un logement équipé qui doivent souvent la justifier auprès de leur propriétaire.