Maison “Bas Carbone ” : encore une nouvelle norme ?

 Rappelons que le Grenelle de l’environnement a prévu dès 2009, la généralisation des bâtiments à énergie positive dès 2020, la fameuse RT2020 qui est encore très floue.

La réflexion sur cette RT2020 a conduit à une analyse sévère des mesures actuellement en place qui ne prennent pas en compte la consommation d’une maison lors de sa construction ainsi que sa durée de vie

Délivré par Certivéa à partir du printemps 2016, le label pilote Bâtiment Bas Carbone  permettra de mesurer l’empreinte carbone des bâtiments tout au long de leur cycle de vie (construction- exploitation-fin de vie). Rappelons que dans un bâtiment neuf, 60% du poids CO2 proviennent de la construction et 40% de l’exploitation (énergie/eau).

Batiment Bas Carbone : Un label nécessaire pour la RT2020.

L’initiative portée par l’association Bâtiment Bas Carbone (BBCA), soutenue par le Plan Bâtiment Durable, ambitionne de favoriser le développement des bâtiments bas carbone et de mettre en lumière leurs vertus. La nécessité d’agir sur le changement climatique va donner une importance croissante à la prise en compte des émissions de gaz à e et de serre. Le défi est de rendre progressivement le parc de bâtiments bas carbone. L’enjeu prioritaire est désormais de développer une culture collective de réduction des émissions de gaz à e et de serre. L’utilisation d’un langage commun fondé sur quelques indicateurs est un des moyens pour faire émerger cette culture.

Dans ce défi , le groupe de travail rappelle que l’enjeu majeur sera de donner une valeur au carbone pour que les choix économiques qui structurent chaque projet intègrent l’enjeu du réchauffement climatique. Pour y parvenir, le rapport plaide pour la mise en place pour toutes les politiques publiques d’une valeur tutélaire du carbone, permettant d’intégrer l’e et climat dans l’évaluation des choix d’investissements publics. Un écho favorable a été donné par la loi relative à la transition énergétique.

Batiment-Bas-Carbone

Comment faire pour obtenir un Batiment Bas Carbone ?

1. Adapter les surfaces construites : un m2 non construit représente près d’une tonne de CO2 évitée sur le cycle de vie du bâtiment ! Il faut donc bien réfléchir à la taille de la maison et ons plan intérieur ;

2. Une bonne implantation : cela conduit à prendre en compte la distance du bâtiment aux services, l’éventuelle mise à disposition d’énergies décarbonées ou encore la capacité à en produire ;

RT2020-et-implantation

3. Bien choisir entre construction ou rénovation :le fait de réutiliser la structure et le gros œuvre dans le cadre d’une opération de rénovation permettra d’économiser de l’ordre de 300 kgeqCO /m2, ce qui conduit pendant plusieurs dizaines d’années à avoir un meilleur bilan qu’un bâtiment neuf, même si ce dernier consomme lui moins d’énergie qu’un bâtiment bien rénové ..sous réserve que cette rénovation soit durable ;

4. Vers une véritable Eco-construction :  en construction l’analyse est faite sur les émissions en phase exploitation. Il est toutefois important de les prendre sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment. Il faut donc prendre en compte la fabrication des matériaux, leur durée de vie et leur difficulté de mise en oeuvre pour aller vers une réelle eco-construction;

5.Choisir des énergies moins carbonées : la quantité de gaz à effet de serre émis pour chaque kWh d’énergie utile varie beaucoup d’une énergie à “ l’autre. Elle s’exprime par le facteur d’émission dont l’unité usuelle est le gramme d’équivalent CO2 parkWh. Il faut donc tenir compte de ce facteur dans le choix des solutions énergétiques à mettre en place.

6 / Une meilleure gestion du batiment : une meilleure exploitation de la maison conduit à diminuer son impact carbone. Les nouveaux outils de domotique / pilotage vont vraisemblablement considérablement améliorer la chose.

Reste une question: tout cela est une très bonne chose pour notre planète et notre santé mais quel coût cela va t’il représenter ?

La RT 2012 a déjà fait augmenter le prix des maisons, rendant l’acquisition impossible à de nombreux ménages. Par ailleurs, cette augmentation a eu un effet pervers, elle a poussé à construire des maisons plus petites…ce qui poussera certainement les gens à déménager plus souvent ou à réaliser un agrandissement, ce qui n’est certainement pas une bonne chose pour le bilan carbone et le cycle de vie de la maison !

Sources :

  • Le Moniteur
  • Plan Batiment Durable 2016
  • Ecole des Ponts Paristech

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Nos conseillers sont tous en ligne. Laissez nous un message pour n'importe quelle demande et nous vous répondrons dans l'heure. Et pas d'inquiétude : nous ne REVENDONS PAS vos données.

En cours d’envoi

© Immolib -Tous droits réservés- Mentions Légales - CGU- Plan de site

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account