Les détecteurs de fumée : bientôt obligatoires

A compter du 8 mars 2015, les détecteurs de fumée seront obligatoires en France. Explications sur ce dispositif de sécurité.

 

Quelques chiffres sur les incendies

Chaque année, en France, les incendies sont la cause de 250 000 incendies d’habitation (soit un toutes les… deux secondes !). Certains pays (Norvège, Etats-Unis…) ont déjà rendu obligatoire le détecteur de fumée. A la clé, une diminution du nombre d’incendies domestiques (-50%).

En France, avec un taux d’équipement en détecteurs de fumées de 80 %, les autorités espèrent faire diminuer la mortalité due aux incendies de 50 %. Il y a encore du chemin à faire puisque l’hexagone ne compte à l’heure actuelle que 2 % de détecteurs dans les habitations. Alors que les incendies sont la 2ème cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de 5 ans.

Les incendies : un risque mal évalué

Il faut garder en tête que personne n’est à l’abri d’un incendie, qu’il peut se déclencher très rapidement à cause d’une négligence, et qu’il peut rapidement être hors de contrôle, pouvant causer des pertes matérielles et, surtout, humaines.

Et oui, 3 éléments suffisent pour qu’un incendie se déclare : un combustible (papier, tissu, charbon, bois…), un comburant (l’oxygène présent dans l’air) et un déclencheur (étincelle, corps chaud…). Bref, il convient d’être prudent pour ne pas former le « triangle du feu ».

Le détecteur avertisseur autonome de fumée

Le plus dangereux, lors d’un incendie n’est pas les flammes mais les fumées qui asphyxient et tuent dans des délais très courts. D’où l’importance de les détecter le plus tôt possible, pour intervenir sur le début d’incendie (si cela est possible) et pour (surtout) évacuer le logement.

Le détecteur avertisseur autonome de fumée (ou DAAF, c’est le nom exact et complet du détecteur de fumée) est un petit appareil qui fonctionne à l’aide de piles. Lorsqu’il détecte une fumée, il émet un signal sonore (une alarme à 85db, comme un TGV qui passerait dans le couloir…).

Installer un ou des détecteurs de fumée (DAAF)

Le couloir qui mène aux chambres est l’endroit le plus efficace pour installer son DAAF : ainsi, il réveillera les dormeurs du danger qu’ils courent. Les logements sur plusieurs niveaux devront être équipés à chaque étage. Les chambres pourront également être équipées si l’occupant à l’habitude de fumer au lit, s’il a une couverture chauffante ou s’il y a un chauffage d’appoint.

A l’inverse, les DAAF ne doivent pas être installés près de la cuisine, de la salle de bain, d’une chaudière, d’une cheminée, d’une bouche de ventilation, d’un néon.

Le détecteur est à fixer au plafond, idéalement au centre. Et il revient à l’occupant de s’assurer de son bon fonctionnement, notamment en changeant régulièrement ses piles.

Vous n’avez pas encore de détecteur de fumée ? Pour être en conformité avec la loi, vous avez jusqu’au 8 mars 2015. Mais rien ne vous empêche d’améliorer votre sécurité en en installant un dès à présent !

0 Commentaires
  1. […] Vous pouvez enfin équiper votre logement d’un détecteur de monoxyde carbone, complémentaire au détecteur de fumée. […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Nos conseillers sont tous en ligne. Laissez nous un message pour n'importe quelle demande et nous vous répondrons dans l'heure. Et pas d'inquiétude : nous ne REVENDONS PAS vos données.

En cours d’envoi

© Immolib - All rights reserved - Legal notices - Terms of use - Sitemap

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account